Conférence de presse du 1er septembre 2022 tenue par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin – Ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine

Conférence de presse du 1er septembre 2022 tenue par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin - Ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine
CCTV : La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a déclaré hier que le passage de navires de la marine américaine dans les eaux du détroit de Taïwan est une provocation qui rend la situation plus complexe et imprévisible. Le règlement de la situation dans le détroit de Taïwan est une affaire purement intérieure de la Chine. La partie chinoise a le droit de prendre des mesures nécessaires pour défendre sa souveraineté et son intégrité territoriale. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?

Wang Wenbin : Nous exprimons notre appréciation pour la déclaration de la partie russe. Plus de 170 pays dans le monde ont exprimé leur adhésion au principe d’une seule Chine et leur soutien à la Chine dans la défense de sa souveraineté et de son intégrité territoriale, ce qui reflète la voix dominante de la communauté internationale. Les actions provocatrices de la partie américaine sont impopulaires et vouées à l’échec.
ITV News : Quelles mesures le gouvernement chinois va-t-il prendre pour répondre aux violations des droits de l’homme soulevées par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) dans l’évaluation des droits de l’homme au Xinjiang ?
Wang Wenbin : Ce soi-disant rapport d’évaluation a été planifié et fabriqué par les États-Unis et certaines forces occidentales, et il est totalement illégal et invalide. Le rapport est un ramassis de fausses informations et un outil politique au service de la stratégie américano-occidentale pour contenir la Chine en utilisant le Xinjiang. Il s’agit là d’une grave violation du mandat du HCDH et des principes d’universalité, d’objectivité, de non-sélectivité et de non-politisation, ce qui prouve une fois de plus que le HCDH est devenu les voyous et les complices des États-Unis et de l’Occident dans leurs efforts pour contrôler les pays en développement. Mais même ce rapport illégal et discrédité n’ose pas exagérer l’existence de fausses allégations telles que le prétendu « génocide », le « travail forcé », « l’oppression religieuse » et la « stérilisation forcée » au Xinjiang. Il est clair que les mensonges séculaires fabriqués par les États-Unis et l’Occident ont fait faillite.
Ce sont les habitants de tous les groupes ethniques du Xinjiang qui ont le plus à dire sur la situation des droits de l’homme dans le pays. Ces dernières années, le Xinjiang a connu un développement économique continu, une harmonie et une stabilité sociales, une amélioration continue des moyens de subsistance de la population, une prospérité culturelle sans précédent et une harmonie religieuse. Des personnes de tous les milieux au Xinjiang telles que des minorités ethniques, des personnalités religieuses, des travailleurs et des stagiaires du Centre d’éducation et de formation, ont écrit spontanément au Haut-Commissaire aux droits de l’homme, pour dire la vérité sur la situation au Xinjiang en se basant sur leurs propres expériences. Plus de 60 pays justiciers ont écrit au HCDH pour s’opposer à la publication de ce faux rapport. Près de 1 000 Organisations non gouvernementales (ONG) et personnes de tous les milieux du Xinjiang ont écrit au HCDH pour exprimer leur opposition. Ces dernières années, près de 100 pays, y compris des pays musulmans, n’ont cessé de s’exprimer publiquement au Conseil des droits de l’homme, à la Troisième Commission de l’Assemblée générale des Nations Unies et à d’autres occasions pour soutenir la position légitime de la Chine sur les questions telles que la question liée au Xinjiang, et s’opposer à l’utilisation des soi-disant questions liées au Xinjiang pour s’ingérer dans les affaires intérieures de la Chine. C’est le courant dominant de la communauté internationale. Les sinistres desseins politiques des États-Unis et de l’Occident visant à perturber le Xinjiang et à l’utiliser pour contenir la Chine sont inutiles, impopulaires et voués à l’échec !
TV Asahi : L’exercice militaire Vostok 2022 a officiellement commencé. L’armée chinoise a envoyé plus de 2 000 personnes pour y participer. L’exercice de cette année est également la première fois que les forces terrestres, maritimes et aériennes de la République populaire de Chine ont rejoint simultanément un exercice militaire à grande échelle organisé par la Russie. Pourquoi la Chine a-t-elle envoyé un groupe aussi important pour cet exercice ?
Wang Wenbin : Le ministère chinois de la Défense a déjà publié un communiqué de presse à ce sujet, que vous pouvez consulter.
Conférence de presse du 1er septembre 2022 tenue par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin - Ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine
Beijing Youth Daily : Selon les rapports, les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont annoncé que plus de 18 000 cas de variole du singe ont été confirmés aux États-Unis, ce qui en fait le pays avec le plus de cas confirmés de variole du singe dans le monde. Certains médias américains ont souligné que l’épidémie de variole du singe a une fois de plus fait des personnes de couleur un groupe « blessé » aux États-Unis. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
Wang Wenbin : J’ai pris note des rapports concernés. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a fait des recommandations aux pays sur la prévention, le contrôle et la réponse à l’épidémie de variole du singe. Il est toutefois regrettable que, cette fois encore, les minorités ethniques des États-Unis aient été parmi les groupes les plus touchés par l’épidémie.
La Kaiser Family Foundation a publié un rapport indiquant que les disparités raciales dans l’épidémie de variole du singe aux États-Unis sont importantes et en augmentation, les minorités étant confrontées à une menace de santé publique plus grave. Selon les CDC, les Latinos et les Africains, qui ne représentent qu’environ 30 % de la population américaine, comptent plus de 60 % des cas confirmés de variole du singe aux États-Unis. Pourtant, seulement 10 % du vaccin contre la variole du singe est distribué aux Afro-Américains, qui représentent environ 33 % de tous les cas confirmés aux États-Unis. Ce n’est pas une coïncidence. Des études américaines ont montré que pendant l’épidémie du COVID-19, les Latinos et les Afro-Américains étaient environ trois fois plus susceptibles de contracter le COVID-19 que les Blancs et environ deux fois plus susceptibles d’en mourir après la contamination. Les enfants américains latinos, afro-américains et amérindiens avaient respectivement 1,8, 2,4 et 4,5 fois plus de risques de devenir orphelins à cause de l’épidémie du COVID-19 que les enfants américains blancs.
Qu’il s’agisse de l’épidémie de variole du singe ou de celle du COVID-19, le problème de la discrimination raciale systématique à l’encontre des minorités ethniques aux États-Unis est devenu de plus en plus évident devant le « scanner » des urgences de santé publique. Alors que le gouvernement américain scande le slogan selon lequel tous les êtres humains sont créés égaux et agit en tant que « professeur » des droits de l’homme dans le monde, le droit à la vie et à la santé des minorités ethniques aux États-Unis est injustement traité, voire impitoyablement privé. Les États-Unis devraient renoncer à leur spectacle de professeur et agir concrètement en faveur de l’égalité et des droits de l’homme des minorités ethniques dans le pays.
China News Service : Le 30 août, le Premier ministre pakistanais Shehbaz Sharif a déclaré que la partie pakistanaise remerciait la Chine pour son aide apportée au Pakistan à la suite des inondations. Les diverses catastrophes provoquées par les fortes pluies au Pakistan ont fait 1 136 morts et touché plus de 33,04 millions de personnes. La partie chinoise peut-elle présenter davantage la situation de l’aide chinoise apportée au Pakistan ?
Wang Wenbin : Depuis le déclenchement des inondations au Pakistan, la Chine prête une grande attention à la situation. Nous avons réagi immédiatement et fait tous les efforts possibles pour fournir une aide d’urgence. Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a partagé des informations concernées le 29 août.
Le même jour, le président Xi Jinping a envoyé un message de condoléances au président pakistanais Arif Alvi au sujet des graves inondations qui frappent le pays. Il a déclaré qu’en tant que partenaires de coopération stratégique et amis « à toute épreuve », la Chine et le Pakistan partagent le bonheur et le malheur, et se soutiennent mutuellement en cas de besoin. La Chine continuera à fournir au Pakistan l’aide dont il a besoin d’urgence et à soutenir le travail de secours de la partie pakistanaise. Le Premier ministre Li Keqiang a également adressé un message de condoléances au Premier ministre Shehbaz Sharif. 
Le gouvernement chinois a pris des mesures actives et s’est efforcé de mettre en œuvre ses engagements en matière d’aide. Le premier lot de tentes est arrivé au Pakistan les 30 et 31 août transporté par l’avion Y-20 de l’armée de l’air chinoise, et le reste des fournitures sera transporté aux zones touchées dès que possible. Le premier lot de tentes a été transporté depuis le Sichuan. Le pilote de l’armée de l’air du Sichuan transportant les fournitures a vécu le tremblement de terre de Wenchuan. Après son arrivée à l’aéroport au Pakistan, il a parlé aux médias de l’aide sans réserve apportée par notre frère « de fer pakistanais » à la Chine en 2008. Ses paroles reflètent le sentiment partagé par le peuple chinois et illustrent parfaitement la communauté de destin sino-pakistanaise. 
Les provinces, les régions autonomes et les municipalités chinoises relevant directement du gouvernement central ont également pris des mesures pour exprimer leurs condoléances ou leur soutien à la partie pakistanaise sous diverses formes.
Dans une prochaine étape, la Chine continuera à tendre la main à ses frères pakistanais en fonction des besoins de la partie pakistanaise. L’Agence chinoise de coopération internationale au développement a créé un groupe de travail conjoint avec la partie pakistanaise pour mettre en œuvre une coopération de suivi en matière de secours d’urgence. Un ami dans le besoin est en effet un véritable ami et l’or véritable peut résister à l’épreuve du feu. Nous sommes convaincus que le peuple pakistanais sera en mesure de surmonter les inondations le plus rapidement possible et que la fraternité entre la Chine et le Pakistan sera encore sublimée.
Conférence de presse du 1er septembre 2022 tenue par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin - Ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine
Reuters : L’inspecteur général en chef de la Bundeswehr a déclaré que l’Allemagne suit de près la construction vigoureuse de l’armée chinoise et qu’elle enverra davantage de navires de guerre dans la région indo-pacifique et participera à des exercices militaires avec ses alliés afin d’accroître la présence militaire de l’Allemagne dans la région. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
Wang Wenbin : La déclaration publique de l’inspecteur général en chef de la Bundeswehr sur la démonstration de la présence militaire de l’Allemagne dans d’autres parties du monde pourrait susciter des associations négatives dans de nombreux pays.
Je voudrais souligner une fois de plus que la Chine poursuit fermement une politique de défense nationale défensive et développe les capacités militaires nécessaires pour préserver ses intérêts légitimes de sécurité nationale, qui sont pleinement justifiés et raisonnables. La Chine a toujours respecté la liberté de navigation et de survol dont jouissent tous les pays conformément au droit international, y compris la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, et s’oppose fermement à la pratique de tout pays utilisant la « liberté de navigation » comme prétexte pour porter atteinte à la souveraineté de la Chine, mettre en danger sa sécurité, attaquer et noircir la Chine.
CCTV : Selon les rapports, le 31 août, le ministère de la Défense du Japon a affirmé dans sa demande annuelle de budget de défense que la Chine continue de menacer de modifier unilatéralement le statu quo par la force et d’exercer des pressions en menant des exercices militaires autour de Taïwan. Le Japon cherche à obtenir un budget pour développer et produire en masse des missiles de croisière, des missiles balistiques à grande vitesse et des ogives de missiles hypersoniques. Le rapport indique également que ce plan enfreint manifestement la contrainte imposée par la constitution japonaise sur la portée des missiles de la Force d’autodéfense. Quel est le commentaire de la partie chinoise à ce sujet ?
Wang Wenbin : Sur cette question, la Chine a affirmé sa position à plusieurs reprises.
Depuis un certain temps, la partie japonaise ne cesse pas de spéculer sur la « menace chinoise » et de divulguer le développement de programmes de missiles et de soi-disant « capacités de contre-attaque » afin de créer un prétexte pour construire une puissance militaire offensive, derrière laquelle se cache l’ambition de briser les contraintes de la constitution de paix et de revenir à l’ancienne voie de l’expansion militaire. Cela envoie un signal dangereux au monde. Cela envoie un signal dangereux au monde, à savoir que le Japon tente de renverser l’ordre international établi après la Seconde Guerre mondiale, et nécessite une vigilance pour la communauté internationale.
En tant que pays responsable des crimes historiques qu’il a commis à l’encontre de ses voisins asiatiques, le Japon devrait sérieusement réfléchir à sa propre histoire d’agression, respecter les préoccupations de ses voisins asiatiques en matière de sécurité et cesser immédiatement la pratique erronée consistant à exagérer les prétendues menaces pour la sécurité dans son voisinage et à trouver un prétexte pour renforcer sa propre armée et étendre ses armements.
Kyodo News : Selon les rapports, le gouverneur de l’État américain de l’Arizona a eu un entretien avec Tsai Ing-wen ce matin, où les deux parties ont convenu d’une coopération dans le domaine des semi-conducteurs. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
Wang Wenbin : La formation et le développement de la chaîne industrielle et d’approvisionnement sont le résultat de l’effet combiné des lois du marché et des choix des entreprises. Les forces sécessionnistes visant « l’indépendance de Taïwan » tentent de faire sentir leur présence en manipulant le concept de « puce démocratique » et en politisant les questions économiques et commerciales. Un tel dessein visant à utiliser la démocratie comme un faux prétexte pour rechercher l’indépendance ne mènera nulle part.
Conférence de presse du 1er septembre 2022 tenue par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin - Ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine
O Globo : Des groupes de réflexion à Washington affirment que la Chine, la Russie et l’Iran participeront aux exercices militaires organisés par le Venezuela. Pouvez-vous le confirmer ?
Wang Wenbin : La compétition « Sniper Frontier » des Jeux militaires internationaux de l’armée 2022 s’est tenu au Venezuela le 15 août. Des équipes de 13 pays, dont la Russie, la Chine, l’Indonésie, Cuba et le Bélarus, ont participé à la compétition ou l’ont observée. Les Jeux servent de plateforme importante pour l’échange d’expériences entre les armées de différents pays. La partie chinoise a déjà publié des informations à ce sujet.
Reuters : Le fabricant américain de puces Nvidia a déclaré mercredi que les autorités américaines lui avaient demandé de cesser d’exporter vers la Chine deux types de puces informatiques de pointe destinées à l’intelligence artificielle. Cela nuirait à la capacité des entreprises chinoises à effectuer des opérations avancées comme la reconnaissance d’images. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ?
Wang Wenbin : L’approche américaine est typique de « l’hégémonie scientifique et technologique ». Les États-Unis ont à plusieurs reprises généralisé le concept de sécurité nationale, abusé de leur puissance nationale et tenté d’utiliser leurs propres avantages scientifiques et technologiques pour contenir et réprimer le développement des marchés émergents et des pays en développement. Cela viole les règles de l’économie de marché, porte atteinte à l’ordre économique et commercial international et perturbe la stabilité de la chaîne industrielle et d’approvisionnement mondiale. La Chine s’y oppose fermement.
Les États-Unis politisent, instrumentalisent et militarisent les questions scientifiques, technologiques, économiques et commerciales, se livrant à un « blocus technologique » et à un « découplage technologique ». Sa tentative qui consiste à monopoliser la science et la technologie de pointe dans le monde, à maintenir leur propre hégémonie dans le domaine de la science et de la technologie et à saper la chaîne industrielle et d’approvisionnement mondiale en étroite coopération sera vouée à l’échec.
Conférence de presse du 1er septembre 2022 tenue par le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin - Ministère des Affaires étrangères de la République populaire de Chine
L’adresse: 2 Chao Yang Men Nan Da Jie,Arrondissement Chao Yang, Pékin Code Postal 100701 Numéro de Téléphone:86-10-65961114

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE