Comprimés d'iode stable, attaques, urgence radiologique : le point sur la situation – lepetitjournal.com

Contribuez à votre édition !
Je soutiens !
L’actualité locale et internationale pour les expatriés français et les francophones
Vladimir Poutine a ouvertement évoqué une possible attaque nucléaire, ce 21 septembre : si l’intégrité territoriale de la Russie est menacée, il n’exclut pas le recours aux armes nucléaires, déclarant être prêt à user de « tous les moyens à [sa] disposition pour protéger la Russie et [son] peuple ». Quelques jours auparavant, le 19 septembre – date à laquelle les troupes russes ont tiré une roquette sur la zone industrielle de la centrale nucléaire d’Ukraine du Sud, le ministère de l’Intérieur et de l’Administration polonais avait publié un communiqué sur la distribution d’iodure de potassium, à la population, en cas d’attaque nucléaire. En Pologne, la dernière menace majeure de radiation remonte à 1986, lors de la catastrophe de Tchernobyl, mais le danger plane à nouveau, depuis l’invasion russe de l’Ukraine. Lepetitjournal.com/varsovie fait le point sur l’ensemble du parc nucléaire ukrainien ainsi que sur les récentes attaques visant les sites et démêle le vrai du faux, au sujet des comprimés d’iode stable, délivrés en cas d’urgence radiologique.
 
« Dans le cadre des activités de gestion de crise et de protection civile, en lien avec les informations des médias sur les combats dans la région de la centrale nucléaire de Zaporijia, la semaine dernière, des comprimés contenant de l’iodure de potassium ont été remis au siège du district des pompiers de l’État. Il s’agit d’une procédure standard prévue par la loi et utilisée en cas d’éventuelle urgence radiologique.
Dans le même temps, nous tenons à vous informer qu’il n’y a pas de menace de la sorte pour le moment et que la situation est surveillée en permanence par l’Agence nationale de l’énergie atomique. Les services chargés de la sécurité de l’État sont constamment prêts ainsi que la quantité appropriée d’iodure de potassium est fournie à toute personne qui en aura besoin.
Il convient de souligner que l’utilisation préventive d’iodure de potassium par vous-même n’est pas recommandée par les médecins et les spécialistes. »
 
Le vice-ministre de l’Intérieur, Błażej Poboży a justifié la démarche du gouvernement au micro de Radio Zet : « Après les reportages des médias sur les batailles près de la centrale nucléaire de Zaporijia, nous avons décidé… à l’avance pour prendre des mesures de protection pour distribuer de l’iode ». 
 
🎥 Błażej @pobozy: Zależy nam, by tabletki z jodkiem potasu zostały przekazane jak najbliżej obywatela. Są w każdym powiecie. Zabezpieczone dla wszystkich obywateli@RadioZET_NEWS #GośćRadiaZET #Rymanowski

Cała rozmowa tu ⬇️https://t.co/s7Pb7cukRV pic.twitter.com/lFJDdZlozV
Le parc nucléaire ukrainien en service a une puissance installée de 13,1 GW, ce qui en fait le 8e plus important parc nucléaire au monde en matière de capacité installée (95,5 GW nucléaires aux États-Unis, 61,4 GW en France).
 
 
L’Ukraine compte également des centrales inachevées. A la suite de la crise de Tchernobyl, les constructions des centrales :
 
Rafael Grossi, lundi 26 septembre, à l’ouverture de la conférence générale annuelle de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique à Vienne a déclaré : « Cette guerre doit cesser. Mais avant cela, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter un accident nucléaire qui ajouterait une tragédie à la souffrance ». Comprimés d'iode stable, attaques, urgence radiologique : le point sur la situation - lepetitjournal.comLe directeur général de l’AIEA ne cesse de réclamer une zone de protection autour du site de Zaporijia…
 
FAUX. Les comprimés d’iode stable doivent être administrés en situation accidentelle et uniquement sur instruction des autorités. Pour être efficace, le comprimé doit être ingéré au plus tard 8 heures après l’accident nucléaire. Toute nouvelle prise du traitement ne devra se faire que sur instructions des autorités compétentes.​
 
VRAI. L’iodure de potassium, appelé iode stable, est indispensable au bon fonctionnement de la glande thyroïde. La prise d’iode stable, associée à la mise à l’abri est un moyen de protéger efficacement la thyroïde contre les effets des rejets radioactifs qui pourraient se produire en cas d’accident. Dans ce cas, le rejet d’iode radioactif dans l’atmosphère constituerait le risque sanitaire le plus important pour la population. Respiré ou avalé, ce dernier se fixerait sur la glande thyroïde et pourrait accroître le risque d’apparition de cancer de cet organe, surtout chez les enfants. L’iode stable sature la glande qui ne peut plus capter ou fixer l’iode radioactif.
 
FAUX. La prise de comprimés d’iode stable ne protège pas des autres éléments radioactifs (comme le césium 134 ou le césium 137 – rejets des centrales nucléaires en fonctionnement normal, rejets accidentels des centrales et les essais nucléaires atmosphériques réalisés après 1945).
 
VRAI ET FAUX. En l’état actuel des connaissances, en dehors de quelques pathologies immunologiques préexistantes rarissimes, il n’y a pas de contre-indication à l’administration d’iodure de potassium, notamment aux enfants et adolescents jusqu’à 20 ans et aux femmes enceintes.
Néanmoins, il existe des contre-indications rares à la prise de comprimés d’iode stable. Comme tout médicament, ces comprimés sont des produits actifs.  Il est important de demander conseil à votre médecin traitant dès maintenant si :
 
VRAI – Les allergies connues à l’iode sont extrêmement rares. S’il est possible d’être allergique aux excipients contenus dans les comprimés d’iode, c’est également très rare. En cas d’allergie avérée, consultez votre médecin traitant pour obtenir plus d’informations sur les solutions de remplacement.
 
FAUX – Plus la personne est jeune, plus la sensibilité de la thyroïde à la fixation de l’iode est importante, et ceci explique que les femmes enceintes, les nouveau-nés et les enfants sont les personnes à protéger en priorité. Néanmoins, la protection de la thyroïde des adultes est justifiée car il est difficile de déterminer une limite d’âge quant à l’efficacité de la prise du comprimé d’iode.  
 
En cas d’accident nucléaire, la priorité est donnée à l’évacuation des populations. Le reste des mesures : mise à l’abri, prise d’iode sont des mesures de prévention.
 
Rencontre de Mateusz Morawiecki avec Emmanuel Macron : "Tous pour un, un pour tous"
Bientôt la version polonaise de la série ukrainienne "Serviteur du peuple" sur Polsat
Connaissez-vous les alcools régionaux incontournables en Pologne ?
Bénédicte Mezeix
En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.
Merci !
Bénédicte Mezeix
Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.
Faire immatriculer, assurer sa voiture en Pologne en provenance de l’UE et hors …

Ronan Le Gleut : « Créer un statut fiscal nouveau : la résidence d’attache »
Est-ce qu'il faut parler anglais pour travailler à l'international ?
REPLAY WEBINAR- Comment rénover vos biens en France sans être sur place ?
L’immobilier à Dubaï en plein essor
CBD : quelles sont les utilisations et les effets sur les animaux ?
Comprendre la Pologne
Heureux comme un Français en Pologne !
Comprendre la Pologne
LE DRAPEAU POLONAIS – Quelle est son histoire ?
Comprendre la Pologne
Comment, à peine arrivée, j’ai rencontré la Pologne lors de mon 1er festival !
Comprendre la Pologne
Lepetitjournal.com/varsovie s’invite sur RFI – Radio France Internationale
Education
Anne Lesage, nouvelle proviseure du Lycée Français de Varsovie
Téléchargez notre application mobile !

source
https://netsolution.fr/gestion-de-la-production/

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE