Charles Rojzman. A propos d'Israël, de la Propagande et de la Démocratie – Tribune Juive – Tribune Juive


Les israéliens ne sont pas des anges. Je les ai connus autrefois prétentieux et peu civils. Depuis qu’ils ont perdu leurs grands hommes (et femme), leurs politiciens, leurs juges sont aussi bornés qu’ailleurs en Occident.
Il y a des mafias en Israël, des riches trop riches et des pauvres trop pauvres. Du racisme, oui comme partout. Les immigrés d’Afrique ne sont pas vraiment les bienvenus.
Leurs religieux que j’ai aimés dans la série Shtisel, je les trouve laids dans leurs accoutrements du passé russe ou polonais et leur nombre grandissant dans des villes que j’ai aimés me gêne.
Mais les soldats israéliens ne violent pas, ne tuent pas intentionnellement des enfants, résistent tant qu’ils peuvent aux provocations d’un ennemi qui ment, qui se présente en permanence comme une victime et comme un résistant alors qu’il mène un combat de djihad contre ceux qu’ils appelle des juifs et non des israéliens, faisant croire qu’il veut seulement un état à lui alors qu’en réalité il veut une Palestine entière à la place de cette entité sioniste détestée, jalousée et illégitime à ses yeux.
Je ne défends pas Israël. Je défends, là comme ailleurs, le réel. Je combats les mensonges des propagandes, les assaillants qui se présentent comme des victimes. C’est à propos d’Israël et de Gaza que, pour la première fois, j’ai compris l’importance de la propagande et de la victimisation dans le monde moderne. Connaissant bien ce pays et le monde qui l’entoure, j’ai pris soin de tout étudier de l’histoire ancienne et récente, en écoutant toutes les voix, en consultant toutes les sources.
Pour faire la part des choses. Pour ne pas avoir un point de vue manichéen. Pour être conscience de mes biais possibles, de mes préjugés. Pour ne pas être rattrapé par les blessures de mon histoire familiale.
Il y a déjà quelques décennies, j’ai inventé une approche, issue des psychothérapies et de la psychanalyse pour appréhender les phénomènes de racisme et de violence dans les banlieues françaises. Au lieu de juger sans savoir, j’ai appris à écouter, à laisser s’exprimer toutes les voix, mais à l’aide d’un processus spécifique et original qui crée suffisamment de confiance pour que les vraies informations et les plus diverses se disent, dégagées des passions, des préjugés, des provocations et des idéologies qui masquent le réel.
En mettant en présence des adversaires, des ennemis en France mais aussi dans plusieurs pays d’Europe, en Afrique, en Amérique latine, en Russie, en Pologne, j’ai compris que le réel existait mais qu’il n’était pas toujours connu, qu’il ne fallait pas confondre le regard sur le réel et le réel lui-même, le réel des faits mais aussi des émotions et des passions.
Les centaines, peut-être les milliers de personnes que j’ai écoutées un peu partout, de toutes origines, de tous milieux, de tous statuts hiérarchiques m’ont appris que je ne savais rien de ce qu’elles vivaient, que tout ce que je pouvais savoir n’avait que peu d’importance face à la richesse du réel que ces personnes connaissaient et dont elle pouvaient parler, lorsqu’elles disaient leur véritable expérience, sans avoir peur d’être en conflit parfois, sans avoir peur du jugement qu’on pouvait porter sur leurs affirmations, en bravant les certitudes venues d’ailleurs que d’elles-mêmes, en réfutant les mensonges sur des réalités qu’elles connaissaient.
Je parle ici d’une tâche difficile, mais indispensable aujourd’hui. La propagande est, en partie, maîtresse de nos esprits. Déjà nous sommes entrés dans une nouvelle ère totalitaire, faute de véritable vie démocratique. Mais il n’est peut-être pas trop tard. La démocratie doit s’apprendre, se réapprendre. Elle consiste à laisser parler les antagonistes, à permettre le débat, à l’entretenir soigneusement, à trouver le chemin du réel, à savoir combattre quand il le faut toutes les visions totalitaires qui veulent déterminer de façon irréductible le sens à donner à nos vies.Il est temps de devenir responsables de nos vies et de nos pensées. Ne plus être victimes. Il n’y a pas d’autre chemin.
Charles Rojzman
Thérapie sociale
Daniel Gal. Abu Mazen s’est trompé de siècle, a perdu tout pouvoir légal et moral mais aussi la raison
Nidra Poller. Etats-Unis : Chautauqua / Attentat Jihadiste contre Salman Rushdie 1/3
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*

*







N’oubliez pas de vous abonner gratuitement à nos 3 newsletters hebdomadaires et c’est ICI !
N’oubliez pas d’ajouter notre adresse newsletter@tribunejuive.info à vos contacts pour être sûr(e)s de recevoir notre newsletter !
Tribune juive existe depuis 1945. Devenue tribune juive.info, Web magazine depuis plus de 6 ans, vous pouvez lire ses articles quotidiens, 10 en moyenne, gratuitement tout comme les 3 newsletters qui sont adressées aux lecteurs.
Ses 4 très beaux magazines papier sont également offerts.
Les budgets d’annonceurs amis et le bénévolat de tous nous l’ont permis. Mais aussi le soutien de nos lecteurs.

Un don même minime serait la preuve de l’intérêt que vous nous portez (voir ci-dessous PayPal).
Merci !

Tribune juive

Un clic, un don, un titre …
Créé en 1945 sous le nom de « Bulletin de nos communautés d’Alsace et de Lorraine » dans le but de rapprocher les survivants, le magazine a pris en 1960 le nom de Tribune Juive.
Depuis moins de dix ans, il est devenu un webmagazine www.tribunejuive.info qui publie plusieurs articles par jour et adresse 3 fois par semaine à ses abonnés une newsletter gratuite. Il publie également un très beau magazine papier de 4 à 6 fois par an.
Il est resté fidèle à sa mission : rapprocher les communautés, offrir une tribune où tous les problèmes sont abordés et toutes les opinions exposées. Il demeure le site de référence de la communauté juive, de tous ses amis et de toutes les personnes intelligentes, cultivées et de bonne volonté.
Copyright © 2022 | Tribune Juive

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE