BUSINESS. Ispo Munich 2022 : et après ? – Le Dauphiné Libéré

Le salon professionnel Ispo de Munich vient de se terminer. On était sur place pour respirer les tendances et découvrir les nouveautés de l’hiver prochain (pas celui qui peine à commencer, le suivant). Mais en l’absence des gros faiseurs du ski, ce rendez-vous incontournable présentait hélas un intérêt limité…
Vous n’avez pas rêvé, le salon Ispo de Munich – cet événement professionnel international qui réunit chaque année les grandes marques de l’outdoor – a déjà eu lieu.
Nous ne sommes pas fin janvier pourtant, non ? Les organisateurs du salon Ispo, qui après deux ans d’absence faisait son grand retour, ont décidé d’anticiper les dates de ce rendez-vous planétaire pour mieux s’adapter à la situation de l’industrie globale, malmenée par la crise des matériaux, celle de l’énergie, la guerre en Ukraine et la crise du Covid. Et on ne parle pas encore de l’inflation.
L’idée étant de présenter les nouveautés de l’hiver avec encore plus d’anticipation auprès des distributeurs pour tenter de contrer les aléas de production et de livraison. « Ça revient un peu à faire sa liste pour le Noël 2023 alors que celui de 2022 n’a pas encore eu lieu », plaisante-t-on dans les allées du salon.
Sur le stand Helly Hansen. Photo J.G. / Ski Chrono
Sur le stand du spécialiste haut-savoyard de l’outdoor, TSL. Photo J.G. / Ski Chrono
Au Camp de base de l’OSV. Photo J.G. / Ski Chrono
De nombreuses marques ont décidé de bouder l’événement, et pas des moindres : Salomon, Rossignol, Dynastar, Head, Atomic, Blizzard, Fischer, Elan, Nordica, K2, Stöckli, Black Crows, Völkl, Zag, Lange… pour ne citer qu’eux.
À l’heure de la fin de l’abondance, les allées du salon ont ainsi perdu de leur grandeur d’autrefois sans ces marques qui dépensaient des centaines de milliers d’euros pour étaler leurs collections dans un écrin soigneusement marketé. Signe des temps, même l’éclairage était largement revu à la baisse, tout comme l’usage des halls dont seulement 10 étaient utilisés sur les 18 que comptent le Messe Muenchen et tous plein en temps normal.
Sur le stand Scott. Photo J.G. / Ski Chrono
Photo J.G. / Ski Chrono
Du côté de chez Scott, seule grande marque de ski présente sur cette édition Ispo, on avait le sourire. Les visiteurs se bousculaient pour prendre des rendez-vous et venir voir les rares skis exposés. Comme le dit l’adage : les absents ont toujours tort, non ?
On verra si cela se vérifie par la suite mais en tant que visiteur habitué du salon, nous avons eu l’impression de ne pas connaître 80% des marques sur place. Déroutant ! L’absence des gros faiseurs a clairement provoqué un effet d’aubaine pour beaucoup de marques qui étaient sans doute là auparavant, dans l’ombre des gros stands à un demi-million d’euros.
Antoine Dénériaz était à la planche pour présenter ses nouveautés 2023. Photo J.G. / Ski Chrono
Julbo a envoyé une vingtaine de personnes sur le salon Ispo 2022. Photo J.G. / Ski Chrono
Dans son bilan, l’organisation annonce près de 1 700 exposants pour 40 000 visiteurs sur les trois jours contre 2 850 exposants et environ 80 000 visiteurs en 2020 (sur quatre jours). C’est peu dire que le salon qui a fêté ses 50 ans en 2020 souffre lui aussi du contexte global. Fallait-il changer les dates ou pas, c’est une vaste question à laquelle il est difficile de répondre, tant il semble acquis que l’investissement demandé pour participer à un tel événement ne tombe jamais vraiment au bon moment.
Sur le stand Julbo. Photo J.G. / Ski Chrono
Quentin Fillon-Maillet en XXL sur le stand de gants Kinetixx. Photo J.G. / Ski Chrono
Avec l’absence quasi généralisée des distributeurs français et un nombre de journalistes en provenance de l’hexagone réduit (à peine dix), on se demande bien ce qu’il va advenir de l’Ispo qui subit la concurrence de rendez-vous nationaux comme le Ski Force Pro ou Sport Achat pour ce qui concerne la France. Le Covid nous a appris à nous réorganiser et à nous passer de beaucoup de choses… et la crise actuelle nous enseigne la sobriété et les économies, qu’elles soient d’ordre énergétique ou économique. Ceci étant, un événement permettant de rencontrer “le monde entier”, de respirer les tendances et de tâter les produits a bel et bien toujours sa place. Non  ?
Avec ou sans les marques de skis, les dates du prochain salon Ispo sont d’ores et déjà annoncées fin novembre 2023.
Lors de la cérémonie de remise des célèbres “Ispo Awards”. Photo J.G. / Ski Chrono
A lire aussi
Commenter cet article
Vous devez être connecté pour pouvoir commenter
Se connecter
Pour accéder à votre espace personnel, vous devez fournir un identifiant et un mot de passe.
Vous ne possédez pas encore de compte ? Créer un compte
Partagez
Le 01/12/2022 à 19:00
Auteur : Jonathan Gaillard

Thèmes
Notez
Sur le même thème
Vos conditions météo


Bulletin d’enneigement
Météo et hauteurs de neige dans vos stations
En kiosque
N°84 Disponible
à la vente
Service de presse en ligne, n° CPPAP : 0215 W 90260,
validité : 28/02/2015.
Copyright 2011 © SkiChrono

source

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE