Bords de Deûle 2040 : la réflexion avance, doucement, mais elle avance, à Saint-André-lez-Lille – La Voix du Nord

Bonjour et bienvenue sur votre site d’actualité régionale
Bonjour et bienvenue sur votre site d’actualité régionale
2040, ça paraît bien lointain. Mais c’est pourtant aujourd’hui que se dessine l’avenir des bords de Deûle, ou plutôt qu’il continue de se dessiner car la démarche est engagée depuis quelques années déjà.
Pour faire un point d’étape, François Barbet, urbaniste à la Métropole européenne de Lille (MEL), est venu mardi soir s’exprimer devant les élus, lors de la séance du conseil municipal, comme il l’avait déjà fait il y a un peu plus de deux ans, en septembre 2020, avant qu’ils ne votent les orientations d’aménagement du plan guide (comme leurs collègues de La Madeleine et de Marquette, le projet étant intercommunal).
La ligne directrice ne varie pas avec le temps : il s’agit toujours de faire la part belle à la nature dans une ville qui puisse répondre aux besoins en matière de logements, animée, accessible par le confort des déplacements proposés, sans sacrifier la qualité architecturale et urbaine.
« La Deûle, c’est la colonne vertébrale du territoire, mais une colonne étroite à laquelle il faut donner de l’ampleur pour la diffuser dans la ville : il faut révéler la Deûle ! », commente François Barbet.
L’idée est de rythmer le cheminement des bords par des parcs, des trames vertes, des équipements, avec pour objectif de réserver 30 % d’espaces libres dans le projet, dont 15 % pour des parcs et jardins et 15 % pour le maillage, avec un élargissement des berges de 30 mètres là où ce sera possible.
Et surtout, l’une des orientations majeures consiste à créer un nouveau parc métropolitain sur la friche Solvay, avec une grande clairière destinée à accueillir activités et événements, une partie boisée et une frange urbanisée sur une centaine de mètres de large seulement.
Autres aménagements à prévoir : de nouveaux franchissements de la Deûle, ainsi que des chaînons actuellement manquants d’espaces publics perpendiculaires. « L’idée est d’intensifier les usages avant de parler d’intensifier l’urbanisation », complète François Barbet.
« La démarche est globalement intéressante mais très tardive : on aurait dû parler de tout cela il y a quinze ans », commente Cyprien Richer pour le groupe minoritaire Osons. « On a envie de concret, que ça aille plus vite, il existe des urgences, dans les continuités piétonnes du côté de la filature, par exemple. Bref, on y croit mais ça ressemble à du teasing : que se passera-t-il vraiment ? J’ai peur que ces orientations finissent par être détricotées… ».
François Barbet s’est voulu rassurant : « C’est vrai que ces aménagements se font sur le temps long… et moi aussi je suis pressé. Mais nous avançons par petits pas et nous aurons des préfigurations dès 2023 ».
Patricia Devaux, pour le groupe Osons, a réagi à l’annonce du nouveau parc métropolitain envisagé dans le projet : « C’est ce parc qui va passionner, mais le préfet autorisera-t-il son aménagement prévu sur la parcelle Solvay, sous-traitant d’Ugine Kuhlmann ? C’était la pire unité du secteur en termes de pollution ! ». François Barbet a précisé que des études sur le suivi de la pollution sont évidemment prévues et que les implantations des équipements se feront en fonction des secteurs. Mais une dépollution du site est inévitable. Le terrain pressenti, d’une surface d’environ 20 hectares, appartient à la Métropole européenne de Lille.
Décembre 2022 : délibérations votées dans les trois conseils municipaux de Saint-André, de Marquette et de La Madeleine actant l’engagement dans la démarche.
Février 2023 : orientations arrêtées dans le nouveau Plan local d’urbanisme (PLU).
Printemps 2023 : poursuite de la concertation sur le projet de parc et ses usages, à cheval sur les communes de Saint-André et Marquette, avec des ateliers et une consultation numérique.
Courant 2023 : poursuite de la démarche d’urbanisme négocié (et notamment l’affinage de la programmation économique).
2028 : préfiguration du parc métropolitain et lancement du projet d’entrée de ville sur la friche Caby.
2035 : première frange du parc et travail sur son articulation avec la filature, avant sa finalisation par une tranche urbanisée donnant sur la rue Félix-Faure.
© Rossel & Cie – 2022
Conditions générales d’utilisationConditions générales de venteMentions LégalesPolitique de cookiesPolitique de Protection Vie privée

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE