Pièces complète 2 euro commémorative et accessoires protection pièces

Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo … – LeFaso.net

Chaque matin, recevez gratuitement toute l’actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter.
Le 12 janvier 2023, à l’occasion des 100 jours du capitaine Ibrahim Traoré comme chef de l’État, Lefaso.net avait approché l’expert en sécurité, Mahamoudou Savadogo, pour faire un bilan au plan sécuritaire, principale priorité de la Transition.
Bien connu pour ses analyses documentées depuis le début des attaques sous le régime de Roch Kaboré, cet expert avait relevé l’augmentation du nombre des attaques terroristes. « De façon générale, la situation sécuritaire s’est dégradée. Il y a plus d’attaques. Au temps de Damiba, on avait une moyenne de 20 à 30 attaques par semaine. Aujourd’hui, on a une moyenne de 30 à 40 attaques. On est passé de 100 à 110 attaques par mois à 120 à 130 attaques par mois. Donc cela veut dire que le nombre d’attaques a augmenté. Et aussi le nombre de régions touchées a augmenté », avait-il affirmé.
Il n’en fallait pas plus pour que tous les prétendus thuriféraires, fanatiques et autres groupies du MPSR II et de son chef fondent sur lui comme un gibier de potence. Des noms d’oiseaux et des anathèmes, il en a reçus des tonnes sur notre site Web et surtout sur notre page Facebook. Avec comme l’incontournable insulte-fétiche qui sert à stigmatiser tous ceux que les bien-pensants du jour jugent indignes de la patrie : « apatride ».
Quelques jours seulement, le 17 janvier précisément, à l’occasion de sa rencontre avec les étudiants à l’université de Ouagadougou, c’est le chef suprême des Armées lui-même, le capitaine Ibrahim Traoré, qui établissait le même diagnostic : « Le nombre d’attaques s’est multiplié mais nous allons donner le maximum de nous-mêmes pour lutter contre nos ennemis car leur nouvelle stratégie est de s’attaquer aux populations civiles », rapporte ainsi le site web du Service d’information du gouvernement (SIG) qu’on ne peut soupçonner de manipulation.
Mais là, plus aucun murmure, aucune contestation, et surtout, aucune contrition envers Mahamoudou Savadogo qui avait eu le tort d’avoir eu raison plus tôt.
Il n’y a certainement rien d’étonnant en cela de la part de ceux qui pensent, de bonne ou de mauvaise foi, proclamer l’évangile du jour. Il en a toujours été, à des degrés moindres : chaque régime a ses zélateurs dont certains sont de simples opportunistes et saprophytes. On a encore, fraîche dans les mémoires, l’image des militants d’une certaine organisation regroupant des défenseurs intrépides du MPSR1, qui n’ont pas hésité à fouetter des manifestants à Bobo dont le seul tort était de vouloir exprimer leur mécontentement par rapport à la gouvernance en œuvre. Que sont-ils devenus aujourd’hui ?
La sagesse dit qu’il vaut mieux avoir affaire à des adversaires intelligents qu’à des soutiens imbéciles. Cela est encore plus vrai dans notre contexte. Car c’est dans cette configuration que se trouve le capitaine Traoré en ce qui concerne beaucoup de ceux qui proclament le soutenir. La politique de l’autruche qu’ils mènent est sans doute la meilleure stratégie pour jeter du sable dans les rouages de la machine Transition. Car les vrais adversaires de la Transition sont ceux qui, par leur comportement, sapent de l’intérieur ses bases socio-politiques par leur intolérance.
Lefaso.net
Le 24 janvier à 14:10, par ancien En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Vous pouvez raconter tout ce que vous voulez. Nous, nous faisons le constat selon lequel il y a plus d’offensives et de terroristes tués. Quand les VDP seront bien installés dans tous les villages vous allez voir ce qui va arriver à ces fils du diable.
C’est ce même SAWADOGO qui a dit sur un plateau de télé de ne pas systématiquement tuer les terroristes. Il est évident qu’il roule pour des ONG mais l’arbre ne pourra jamais cacher la foret ; les terroristes seront abattus jusqu’au dernier.
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 14:11, par NZ En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Ce qui est différent avec Le Président Traoré, c’est sont honnêteté jusqu’à présent. Il n’a pas besoin qu’un expert vienne lui dire que ça va où ça ne va pas.
Si ça ne va pas il n’hésitera pas à faire savoir que ça ne va pas. N’en déplaise à ceux qui veulent qu’il dise le contraire. A contrario, s’il dit qu’il y a une amélioration, nous devons également lui faire confiance. C’est ça aussi le rôle de la population. Vous tentez à dire qu’il ne faut pas soutenir aveuglement. Oh que si, tant qu’il y a de la sincérité et de l’honnêteté dans les propos du Président, suivi des actes qui vont dans le bon sens, nous devons le soutenir et apporter notre contribution à juguler l’insécurité. Par contre je suis contre les propos haineux et les insultes contre quiconque.
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 14:21, par TNK En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Il faut faire la part des choses entre augmentation du nombre d’attaques et dégradation du niveau sécuritaire. C’est pas parce que vous gagnez votre adversaire 10 à 0 que vous avez plus de 3 points au compteur. En d’autres termes l’augmentation du nombre d’attaques n’est pas forcement dégradation de la sitaution sécuritaire. le consultant fait-il la part entre les attaques menées par les HANI et les attaques menées par les FDS ? la stratégie étant d’aller deloger les HANI là ou ils sont il va de soit que le nombre d’attaques augmentent. Par contre on considèrera que la situation sécuritaire s’est dégradé si toute fois les HANI arrivent à conquerir de nouveaux territoires, à attaquer des nouvelles positions, etc.
Donc il ne faut pas se baser sur des statistiques pour embrouiller la population.Il faut désagreger et donner les statistiques par source, localité et vicitimes pour nous demontrer que la situation sécuritaire s’est vraiment aggravée. Sinon ça reste des chiffres creux pour embrouiller la masse et justifier son titre d’expert en sécurité. On sait que de nos jours il faut taper dans l’oeil pour qu’on t’appelle à la table. Mais il se trouve que le regime actuel ne joue pas à ce jeu. Donc dites à l’expert de trouver d’autres stratégies pour avoir des opportunités.
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 14:33, par Le Goupil33 En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Il existe encore heureusement au BF une presse qui ose porter une voie critique
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 14:48, par Vérité En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Ce qui détruit ce pays c’est le culte de personnalité….quand des citoyens se croient supra citoyens et combattent d’autres pour des observations et critiques, on se demande si vraiment tout le monde pense Burkina ou individu…les faits sont têtus, au lieu de s’attaquer aux gens qui donnent des informations et analyses sérieuses acceptez plutôt les faits , admettez les critiques pour que ensemble on trouve la solution…..in fine l’armée avec ses plus de 50 ans au pouvoir nous a pas montré un miracle, des militaires milliardaires ne sont point interpellés ……sachez raison garder
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 15:00, par Negblanc En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Bonjour Lefaso ! Savez-vous si Soledar en Ukraine est tombé ou pas ? Les russes disent oui les ukrainiens disent non ! En ces temps compliqués laissons à qui de droit nous informer cela vaut mieux surtout que l’intéressé le fait. Il me semble évident que les ennemies se sentant menacés vont augmenter les attaques est-ce à dire qu’on les attaque pas assez ou qu’ils sont encore
plus fort ? Le ton de l’écrit de Sawadogo dans le contexte actuel peut démoraliser ce dont on a le moins besoin. Chers compatriotes le challenge est grand à chacun de faire l’effort.
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 15:26, par L’insurgé En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Ce que personne qui a un minimum de jugeote ne peut que comprendre cette phase qui consiste pour l’armée à prendre l’initiative du combat, met les terroriste dos au mur. Pour la première fois c’est nous qui décidons de ou’, quand, comment engager le combat. Pour la première fois les HANI sont acculé. Et dans ce cas de figure ; ils ne reste qu’une option : nous atteindre là où ça fait mal. Une guerre aveugle qui consistera de plus en plus à des massacres de masse, des blocus comme dans le Mouhoun et plus tragiquement dans le Sourou. Quand ils seront davantage plus acculés, ils ne reculeront devant rien…même les actions suicides.
POUR MA PART JE PREFERE M’EN TENIR AUX BILANS DES EXPERTS DE L’ARMEE QUI NOUS DONNENT DES CHIFFRES ET DES FAITS qu’aux propos d’un ’expert” soi-disant . Savez-vous combien d’”experts sur la question sont dans les labo pour analyser la situation et produire des documents scientifiquement recevables. Sans se médiatiser….?
Pour ma part, je ne peux adhérer -je le rappelle – aux allégations des SOI-DISANT EXPERTS DE PLATEAUX DE TELE ET DE PAGE DE JOURNAUX qui ne s’appuient pas sur des statistiques et des sources….
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 15:36, par chapy En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
une belle analyse. actuellement il y a une race de pseudopatriotes qui pensent qu’ils sont des supers Burkinabè. on menace tout le monde avec des paroles prétentieuses. ceux là ne rendent aucun service à la nation et contribuent sans le savoir à une fissure sans précédent de la cohésion sociale.
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 17:18, par Zoodo En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Chapy, Il n’y a qu’une race humaine et rien d’autre ! Attention aux mots qui semblent à priori bénin, mais en dise long sur la manière dont nous les utilisons.
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 16:12, par yat En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Est ce qu’on a besoin d’être Expert pour remarquer cela. Mais la multiplication des attaques ne signifie pas incapacité des autorités actuelles ; Ce qui important c’est de dire quelles sont les réactions de l’armée face à ces attaques encouragées par certaines personnes tapies dans l’ombre et qui les soutiens aux terroristes ?
Ce qui est sûr, les ennemis du Burkina vont venir par un chemin, mais par la grâce de Dieu ils fuiront par sept chemins
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 16:27, par Bollena En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Je vous remercie de cet article pertinent. Nous répétons toujours les mêmes erreurs. Quand des ignorants deviennent des soutiens, c’est sur que la raison prend la porte. Si on mettait les émotions et les mises en scène à côté et analysons objectivement les choses, on se rendra compte que la situation du pays s’est dégradée, d’abord par le MPSR1 ensuite le MPSR2.
je demande aux gens de soutenir le pays au lieu de soutenir un individu parce que vous recevez des miettes.
Ils commencent à se trahir des secrets sur les réseaux sociaux. WAIT AND SEE
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 16:40, par le Vigilant du Sahel En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
J’ai peur de certains analystes de Ouaga et de Bobo qui semblent vivre hors des réalités du Pays. On a même vite fait d’oublier que notre Etat Major Général des Armées a été attaqué en plein centre de la Capitale au début des attaques ciblées. L’heure est grave et il ne faut rien minimiser. Selon les chiffres officiels, le nombre de PDI a augmenté. On ne parle plus de leur retour dans les villages d’origine. Le nombre d’écoles fermées ou incendiées n’a pas baissé. Que deviendront tous ces enfants traumatisés ? Si on ne regarde pas le problème en face, on ne trouvera pas la réplique appropriée. Pendant que certains disaient que l’armée montait en puissance, on a vu où cela nous a conduit. Lorsqu’on récupère une ville comme Solenzo et qu’on assure sa stabilité, c’est un exploit. Mais dans le même temps on a perdu d’autres localités au Sourou, au Yatenga, dans le Gourma etc. Il est illusoire de penser que l’Armée seule y compris les supplétifs peut gagner cette guerre. Chaque burkinabè, où qu’il se trouve, doit ouvrir l’oeil et le bon et essayer de creuser dans nos valeurs ancestrales pour une contribution efficace à la lutte.
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 16:48, par Omar Dao En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Cette façon de faire est vieille comme le monde et continuera. On n’empêchera jamais aux gens de croire à ce à quoi ils ont foi pour une raison ou une autre. Rappelons nous qu’on a brûlé vifs les premiers savants qui ont osé dire que la terre est ronde car c’était contre la pensée (croyance) de l’époque…
Pour moi, le plus important est de tout faire pour que chacun puisse exprimer ses connaissances ou ses convictions dans la paix et le respect de l’autre. Evitons les insultes et les anathèmes jetés sur des compatriotes parce qu’ils ont une opinion contraire à la notre.
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 17:28, par Dedegueba Sanon En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
Si on tient compte des déclarations du dépressif président français, qui avait promis mettre tous les moyens qu’il faut pour réparer une “certaine image de la France” , salie par les russes passés pour super influenceurs des africains , il faut admettre que les écrits ou analyses de certains experts deviennent plutôt suspects. En quoi est-ce utile de se faire l’organe de propagande des HANI ? Puisque rapporter leurs “hauts faits de guerre”, obéit à installer un climat de peur, toute chose qui est leur objectif principal, et qui du reste leur confère le label “terroriste” ?
Il faut être conscient d’une chose, c’est que toutes les personnes qui n’ont pas intérêt à ce que cet climat d’insécurité prenne fin, y comprises les experts justement qui y font leurs choux gras, rameront toujours à contre courant de ceux qui veulent sa fin. Quelqu’un m’a parlé de véritable “économie de guerre”.
Je termine en disant qu’il va falloir s’attendre même, à plus d’attaques pour nous faire regretter la mise à l’écart de certains partenaires sensés nous aider, tout au plus pour les options politiques souverainistes du régime actuel..Certains journalistes sur un plateau télé nous ont averti de “représailles feroces”. Wait and see.
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 17:29, par Ibrahim DABRE En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
C’est normal que les attaque se multiplie. Quand une hyène est acculé elle fonce sur tous. Mon type, on va retiré retirer ton expertise. Point barre
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 17:31, par Bob En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
L’expert n’a pas seulement dit que le nombre d’attaques a augmenté, il a aussi dit que la riposte s’est améliorée et que l’objectif est de décourager les populations de s’engager. Ceci dit pourquoi ce titre provocateur ? Quelle est la valeur ajoutée de cet article qui ressemble à la discussion sur le sexe des anges. Quand IB dit à peu près la même chose c’est par devoir de redevance et le discours autour est beaucoup moins stressant pour le citoyen lambda. Cette polémique que vous ouvrez ne fait que raviver les lignes de fracture dans l’opinion. Je n’ose pas dire que vous ajoutez l’huile sur le feu mais… En plus il y’a une coïncidence troublante. Y a t’il un lien avec le départ des troupes françaises ? De toute façon personne ne connaît leur rôle ou utilité. Évidemment WAGNER n’est pas loin.
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 17:33, par Ibrahim DABRE En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
C’est plutôt bon signe. D’ici là ça sera de l’histoire par grâce de Dieu. Les terrorisme vont détaler. Vive les FDS , les VDP, Vive IB, Vive le Burkina Faso. N’en déplaise aux injuste
Répondre à ce message
Le 24 janvier à 18:36, par ouedraogo En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Et pourtant Mahamadou Savadogo avait raison !
J’ai l’impression que les gens du MPSR 2 ne savent pas que la cause du terrorisme c’est la mal gouvernance, donc pour y remédier il suffit d’instaurer une bonne gouvernance en faisant ceci qui n’est toujours pas fait :
1-Dites moi si le président du faso, son premier ministre, le président de l’ALT, et tous les membres du gouvernement habitent dans les villas administratives qui leur sont réservées. S’ils y habitent le président pratique la bonne gouvernance car la gratuité du logement ,du téléphone ,de l’eau et de l’électricité est domiciliée dans ces villas construites par Blaise Compaoré. Le fait que ces villas sont entretenues et gardées par des vigiles justifie amplement qu’elles soient occupées. Si ces villas ne sont pas occupées il est illusoire de croire qu’on fait de la bonne gouvernance.
2-lLe fait de refuser le salaire de chef de l’état est pour moi un non évènement dans la mesure où le président et d’autres institutions bénéficient des caisses noires. il aurait fallu commencer par supprimer les caisses noires de toutes les institutions, ce qui n’est pas le cas. Ensuite je fais remarquer que le président Roc a refusé de toucher son salaire pendant 6 mois durant le covid 19 et c’était également un non évènement pour moi.
3-La lutte âpre contre la corruption en confisquant les biens mal acquis
4-Exploitations des déclarations de patrimoine des différents dignitaires et surtout ceux du mpp et de ses 300 alliés qui n’ont eu aucun respect pour l’argent public afin de détecter les multi millionnaires et les milliardaires.
5- Application de la loi sur l’enrichissement illicite et le délit d’apparence afin de détecter les multi millionnaires et les milliardaires.
6-Suppresion des institutions budgétivores comme le Haut conseil pour le dialogue social, le CES, le médiateur du Faso et….
7- La suppression des subventions des partis politiques et des OSC
8 ne pas chercher à redure le nombre des partis politiques mais plutôt encourager leurs création en instituant les taxes suivantes :
- pour la création d’un nouveau parti ;paiement d’un montant de 5 millions à l’état
pour les partis existants paiement annuel d’une taxe de 20 millions à l’état par chaque parti et lors des campagnes présidentielles les partis qui cherchent la magistrature suprême doivent payer déposer des cautions de 100 millions non remboursables et chaque militant qui cherche à être député doit payer 5 millions de francs.
9- La remise à plat des salaires. un militaire et un civil qui ont un bac +3 doivent avoir le même salaire de base et la différence au niveau indemnitaire ne doit excéder 20 000 FCA.
10- le règlement des 5500 dossier du HCRUN qui ne sont qu’un cumul de frustrations ou d’injustices.
Parmi les quelques mesures citées dites moi s’il vous plait celles qui sont appliques par le président ou le MPSR 2 ?
pour moi le président est loin d’être sur le bon chemin. tant qu’ il ne va appliquer la bonne gouvernance
Répondre à ce message
Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.
Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Chaque matin, recevez gratuitement toute l’actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar de Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar de Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE