A la Fête de l'Huma, la fonction publique territoriale en mode combat – La Gazette des communes

Déjà inscrit(e) ?
Identifiant et/ou mot de passe non valides
Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.
Un message avec vos codes d’accès vous a été envoyé par mail.
Pas encore inscrit(e) ?
Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.
Mon compte Gazette
Déjà inscrit(e) ?
Identifiant et/ou mot de passe non valides
Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.
Un message avec vos codes d’accès vous a été envoyé par mail.
Pas encore inscrit(e) ?
Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.
Mon compte Gazette
icon Club RH
Fonction publique
Publié le 13/09/2022 • Par Pablo Aiquel • dans : France, Toute l’actu RH
Ma Gazette
Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée
Attractivité des métiers en berne – faute d’une évolution de la rémunération –, difficultés pour aller en formation – faute de remplaçants –, manque de reconnaissance, alors que les compétences et les exigences ont évolué : le débat sur la fonction publique territoriale, en ouverture du Forum social, le chapiteau de la CGT à la Fête de l’Humanité, vendredi 9 septembre dans l’Essonne, a permis de mettre sur la table nombre de problématiques, malgré l’absence d’un représentant du gouvernement, excusé au dernier moment.
Dans le public, plus d’une centaine de personnes, plusieurs agents territoriaux, actifs ou retraités, ont pris la parole pour exprimer leur attachement au service public et leur engagement : « Il n’y a pas que des tire-au-flanc dans la FPT, il y en a beaucoup qui y sont pour l’engagement. Les missions évoluent, les compétences aussi, on n’a pas toujours le même métier », assure dans la salle une agente d’un service de l’habitat, qui témoigne de son passage d’un département vers une interco, fermement applaudie.
Mais, alors, comment les invités voient-ils la fonction publique territoriale évoluer dans ce XXIsiècle ?
« Une certitude, la fonction publique territoriale sera encore plus importante qu’elle ne l’est depuis 1984. Les transformations, les expertises métier, l’évolution de la relation interco-ville vont dans ce sens. La crise sanitaire a fait changer de monde la FPT, ce n’est plus une variable d’ajustement, il fallait en avoir et en nombre, c’est un nouvel état d’esprit. Les fonctionnaires territoriaux vont devoir avoir des exigences par rapport à ça », explique Yohann Nédélec, vice-président de Brest métropole et délégué régional du CNFPT.
« Pour nous, la fonction publique territoriale au XXIsiècle est une fonction publique avec un statut, avec plus de protection des agents et des moyens financiers pour développer les capacités. Nous avons besoin de réfléchir à des solutions pour l’énergie, donc besoin de moyens et de personnel, afin d’améliorer les conditions de travail », souligne pour sa part Natacha Pommet, secrétaire générale de la CGT Services publics, insistant sur le fait qu’il faut « plus de formation, afin de lutter contre la perte de sens dans les métiers. Il faut revenir au statut et aux missions qui ont un sens et ne répondent pas à des objectifs de rentabilité. Aujourd’hui, les fonctionnaires démissionnent car les conditions de travail se dégradent et ils ressentent une perte de sens dans leurs métiers ».
Pour le sociologue Willy Pelletier, coauteur avec Julie Gervais de « La Valeur du service public », l’évolution de la fonction publique territoriale se joue à plusieurs niveaux : « Un premier niveau, les directions ne doivent pas être composées par des managers formés dans les business schools, qui vont et viennent entre le secteur privé et le secteur public à un rythme effréné, de sorte qu’ils importent dans le public le fonctionnement du privé, en cassant ce qui fonctionne bien dans le service public », assure-t-il.
« Sur un deuxième niveau : pour lutter contre le vote Le Pen, seule l’action sociale de proximité, les infrastructures qui permettent des relations sociales, d’aide, bref, la FPT, peut empêcher la concurrence des pauvres contre des plus pauvres qu’eux, dont se nourrit le vote Le Pen. »
Et de poursuivre : « Un vaste plan de réembauche et de revalorisation salariale est une question de civilisation. Il se joue davantage que l’avenir de la fonction publique territoriale, une civilisation de l’égalité. Ou par conséquent une civilisation du chacun seul, sauve qui peut général, dont la générale se nomme Le Pen », affirme Willy Pelletier.
Le sociologue picard en appelle à « une nouvelle alliance » entre les agents et les usagers de la fonction publique territoriale, afin de définir, avec des universitaires, les besoins de services publics. « Et alors le vote Le Pen reculera, à travers une gouvernance par les besoins » (plutôt que par les moyens).
Enfin, Willy Pelletier évoque un troisième niveau, en interne, « le collectivités doivent remobiliser les agents, dont on casse le moral aujourd’hui. Ils doivent être davantage associés à la définition de leur tâche et doivent donc déhiérarchiser les services publics ».
Un rôle, celui de la lutte contre les inégalités et contre l’extrême droite notamment, qui convainc beaucoup les participants à la Fête de l’Humanité et les motive pour les prochaines élections professionnelles.
Thèmes abordés
Sur le même sujet
Loi REEN : Territoires numériques responsables soyez prêts pour 2023
de Les webinaires de la Gazette des communes
Contrôleur principal des finances publiques – septembre 2022
Préparer ce concours
Directeur des services de la protection judiciaire de la jeunesse – septembre 2022
Préparer ce concours
Infirmier de l’Etat – septembre 2022
Préparer ce concours
Paris
Journée d’étude Déchets et économie circulaire
Information & inscription
100% digital , live et replay
6èmes ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA SÉCURITÉ LOCALE
Information & inscription
À Paris et en ligne
INNOVA’TER 6ème édition
Information & inscription
Cursus Responsable des finances locales (46 jours)
Information & inscription
Cursus accéléré Contrôle de Gestion (4 jours)
Information & inscription
Cursus Maître d’ouvrage public (43 jours)
Information & inscription
Commentaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Suivez la Gazette
Déjà inscrit(e) ?
Identifiant et/ou mot de passe non valides
Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.
Un message avec vos codes d’accès vous a été envoyé par mail.
Pas encore inscrit(e) ?
Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.
Mon compte Gazette

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar of Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar of Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE