50 ans plus tard, John Fogerty obtient le catalogue de Creedence … – Rolling Stone Magazine

Robert F. Kennedy Jr. poursuit des médias qui ont refusé de diffuser de fausses informations
Au Brésil, Elon Musk a licencié toute l’équipe de modération de Twitter
Des documents classifiés découvert dans l’ancien bureau de Joe Biden
Kevin McCarthy parvient enfin à devenir président de la Chambre des représentants
Brésil : l’extrême-droite américaine soutient la tentative d’insurrection
La Playlist de la rédaction #216
Eric Bibb en famille
2019, la dernière performance de Jeff Beck avec Rod Stewart
Rolling Stone L’Hebdo N°105 : Circa Waves
50 ans plus tard, John Fogerty obtient le catalogue de Creedence Clearwater Revival
[Live report] Rage Against The Machine à Québec
Morrissey annonce quatre dates en France
Judas Priest enflamme Vienne
Live Report : festival Iceland Airwaves
LIVE REPORT : Frank Carter & The Rattlesnakes à La Cigale
Golden Globes 2023 : la liste complète des gagnants
Le prince Harry veut aider les vétérans en parlant de ses faits d’arme
Découvrez la bande-annonce de « Beau Is Afraid » avec Joaquin Phoenix
Le casting « La Fête à la maison » rend hommage à Bob Saget
Hugh Jackman adore Wolverine, mais pas assez pour prendre des stéroïdes
ITW : Pierre-Emmanuel Barré, pour le meilleur et pour le rire
Golden Globes 2023 : la liste complète des gagnants
Le prince Harry veut aider les vétérans en parlant de ses faits d’arme
Découvrez la bande-annonce de « Beau Is Afraid » avec Joaquin Phoenix
Le casting « La Fête à la maison » rend hommage à Bob Saget
Circa Waves – Never Going Under
A LIRE : Jim Morrison à Paris
Iggy Pop – Every Loser
Kid Kapichi – Here’s What You Could Have Won
The Murlocs – Rapscallion
Barton Hartshorn en live session Rolling Stone
Red Beans & Pepper Sauce en live session Rolling Stone
LIVE SESSION – Ben Harper au sommet de Paris
LIVE SESSION – Shakey Graves, l’étoile texane de la folk
« La première fois » avec Bruce Springsteen
Publié
Par
L’une des batailles judiciaires les plus célèbres de l’histoire de l’industrie musicale vient d’être résolue, puisque John Fogerty a obtenu les droits d’édition de ses chansons de Creedence Clearwater Revival, en achetant une participation majoritaire dans le catalogue de Concord.
« Depuis janvier, je possède à nouveau mes propres chansons. C’est quelque chose que je pensais ne jamais être possible, a déclaré Fogerty dans un communiqué. Après 50 ans, je suis enfin réuni avec mes chansons. J’ai également mon mot à dire sur où et comment mes chansons sont utilisées. Jusqu’à cette année, c’est quelque chose que je n’ai jamais pu faire. J’ai hâte de partir en tournée et de fêter cette année ! Je veux remercier Concord de m’avoir aidé à réaliser tout cela. Et je suis impatient d’avoir de nouvelles idées et un intérêt renouvelé pour ma musique… comme un renouveau. »
Fogerty est à l’origine du catalogue vénéré de Creedence Clearwater Revival en tant que seul auteur-compositeur de la plupart des plus grandes chansons du groupe, notamment « Proud Mary », « Have You Ever Seen the Rain », « Bad Moon Rising », « Down on the Corner » et « Fortunate Son ». Concord et Fogerty n’ont pas divulgué les détails financiers de la vente. Fogerty n’a pas acheté la totalité des droits d’édition, mais il détient désormais la majorité des parts dans les œuvres.
La décision de Fogerty d’acheter ses chansons va à l’encontre de la tendance actuelle qui veut que les artistes vendent leur catalogue en échange de grosses sommes d’argent ; c’est toutefois une décision compréhensible, étant donné qu’il s’est battu en vain pendant des décennies pour obtenir les droits des chansons qu’il a écrites. Saul Zaentz, propriétaire de Fantasy Records, le label de CCR, a détenu pendant des décennies les enregistrements originaux et les droits d’édition des titres écrits par Fogerty, qui a quitté Fantasy et Zaentz en 1974. La séparation a été amère, Zaentz (décédé en 2014) et Fogerty se disputant perpétuellement sur des questions commerciales. Dans les années 1980, Fantasy est allé jusqu’à poursuivre Fogerty pour plagiat, affirmant que Fogerty avait copié sa propre chanson « Run Through the Jungle » sur son titre solo « The Old Man Down the Road ». Fogerty a gagné ce procès.
« Je suis le père [de ces chansons]. Je les ai créées, a déclaré Fogerty à Billboard, qui a été le premier à annoncer la nouvelle de l’accord. Elles n’auraient jamais dû m’être enlevées en premier lieu. Et ce détournement a laissé un tel vide en moi. La façon la plus heureuse de voir les choses, c’est qu’effectivement, ce n’est pas une victoire à 100 % pour moi, mais c’est certainement mieux qu’avant. Je suis encore un peu sous le choc ».
Fogerty a signé à nouveau avec Fantasy trois décennies plus tard, après le rachat du label par Concord, mais il ne disposait toujours pas des droits sur sa musique. Comme le rapporte Billboard, la dernière tentative de Fogerty pour récupérer ses droits a commencé il y a un an et demi. Sachant que la loi américaine sur le droit d’auteur stipule que les droits d’édition américains reviendront à Fogerty dans les années à venir, Julie Fogerty, l’épouse de Fogerty et son manager, a décidé de proposer à Concord d’acheter les droits mondiaux. Si la loi permet à Fogerty de récupérer les droits d’édition aux États-Unis, elle ne s’applique à aucun autre pays, mais le fait de s’emparer du marché mondial pourrait constituer un levier pour un accord.
Concord a d’abord refusé, selon Billboard, et Fogerty s’est donc associé à Irving Azoff, qui a contribué à faire passer l’accord. « John Fogerty est l’un des plus grands trésors de la musique. Aujourd’hui, enfin, après des décennies de souffrance, je suis ravi de voir John redevenir propriétaire de sa musique, a déclaré Azoff dans un communiqué. Et bravo à Concord pour avoir compris que faire ce qu’il faut pour les artistes est également excellent pour leurs affaires ».
Comme l’a dit Julie Fogerty à propos de l’acquisition : « J’ai toujours espéré un miracle pour que John soit propriétaire de ses chansons, et je suis si heureuse de savoir que cela s’est enfin réalisé pour lui. »
L’affaire étant conclue, Fogerty a déclaré qu’il prévoyait de sortir de la nouvelle musique cette année. « Il y a certainement plus à venir, a déclaré Fogerty après l’accord. Il se trouve que j’aime beaucoup les chansons ».
 
Ethan Millman
Traduit par la rédaction

Rolling Stone L’Hebdo N°105 : Circa Waves
Lisa Marie Presley, la fille du King, est décédée
Creedence Clearwater Revival partage une performance inédite de « Proud Mary »
John Fogerty dans « In My Room », le concert confiné
John Fogerty convoque sa famille et des classiques de Creedence Clearwater Revival sur un nouvel album
John Fogerty : Pourquoi Donald Trump a-t-il joué « Fortunate Son » à son dernier meeting ?
11 des meilleures reprises de Johnny Cash
John Fogerty : fêtez ses 75 ans avec un nouvel EP, à l’écoute maintenant !
Publié
Par
La playlist du week-end s’écoute aussi en streaming !
Connue pour être chanteuse du groupe de metal symphonique Nightwish depuis 11 ans, Floor Jansen se prépare à sortir son premier album solo, Paragon, le 24 mars. Avant cela, voici le single « Invincible », qui porte sur le trouble de stress post-traumatique, tout en envoyant un message d’espoir et de résilience.

Fans de hard rock mélodique typiquement 80sn voici Nighthawk, qui dévoile le single enlevé et hymnique « Running Wild ». A retrouver sur leur prochain album, dont les détails n’ont pas encore été révélés. Sa sortie est prévue pour courant 2023.

Le groupe de rock alternatif italien A Crime Called… est de retour avec « Down The Line », porté par un riff accrocheur et une rythmique dansante. Selon les quatre membres, ce titre parle « de conscience, de concepts à appliquer pour la vie en société et d’aller au-delà d’idées préconçues ».

Ce vendredi 13 janvier, Billy Nomates, le projet mené par la musicienne britannique Tor Maries, a sorti son nouvel album, Cacti. A cette occasion, découvrez le clip de Vertigo, morceau rythmé porté par une ligne de chant aussi légère qu’irrésistible.

Voici Anyway I Find You, le nouveau single de The Men, typiquement rock, avec une pointe d’émotion. Le chanteur Nick Chiericozzi explique que ce titre « a été écrit dans une cuisine. » Il s’inspire d’un vers de Bo Diddley : « If I get to heaven before you do, I’m gonna make a hole and pull you through. » (Si j’arrive au Paradis avant toi, je ferai un trou et t’y entrainerai). A retrouver dans l’album New York City, prévu pour le 3 février 2023.

Voici « Confined », du duo acoustique parisien FØR. Armés d’une guitare acoustique et d’un violoncelle, les deux musiciens dévoilent un titre tout en émotions et en simplicité. A retrouver dans l’album Tender Seas, prévu pour le 17 février.

Le 3 mars sortira …And Out Of The Void Came Love, le prochain album du groupe d’indie rock The Veils. En attendant, découvrez « Time » qui en est extrait. Une perle calme et prenante, portée par une mélodie au piano du plus bel effet, porté par le chant habité de Finn Andrews.

Pour son prochain album, Wayo, la blueswoman Moonlight Benjamin s’est notamment associée à Matthis Pascaud, qui a récemment sorti un album hommage à Dr. John. Ici, les influences vont d’Alabama Shakes à The Kills, en passant par Dan Auerbach. Découvrez « Haut là haut » un nouveau single aussi étrange qu’attachant.

Artiste de musique électronique connu et reconnu, Arnaud Rebotini profite du single « The Spark in her Eye » pour exprimer un brin de rock ‘n’ roll dans son écriture, avec quelques pointes d’influences psychédélique. Ce morceau en prend ainsi un goût tout particulier. A retrouver dans I Drive East, son dernier EP en date.

Avant de jouer au Café de la Danse le 17 janvier, Mermonte dévoile la vidéo d’une session live enregistrée dans l’église du vieux Saint-Etienne. L’émotion dégagée par le crépusculaire « It Won’t Last Long » est ainsi sublimée par un orchestre réglé au cordeau.

Si vous avez raté la playlist précédente, retrouvez-la ici
Mathieu David

Publié
Par
Voici « Family« , le dernier single en date du musicien américain basé au Royaume-Uni Eric Bibb. Découvrez son clip via le player ci-dessous :

« Avec tant de division sociale et de polarisation dans le monde d’aujourd’hui, je suis heureux de partager des morceaux qui encouragent l’unité et la communication » déclare Eric Bibb dans un communiqué. « Family, le premier single de mon prochain album, est ce genre de morceau. Grâce à la maîtrise de mon producteur Glen Scott et de son goût pour la soul, ce morceau funky est devenu un hommage à Sly & The Family Stone. » 
Il détaille ensuite : « Je joue sur un banjo vintage à six cordes et l’intro reprend un vieux morceau, « Two Brothers », qui raconte l’histoire de deux frères qui se sont battus dans deux camps opposés lors de la guerre de Sécession. Cela collait bien. Le morceau Family et son clip parlent d’établir des liens entre nous. C’est une célébration des familles de toutes formes et tailles, ainsi que de la grande famille dont nous faisons tous partie ».
Il s’agit du premier extrait de Ridin’, prochain album d’Eric Bibb, dont la sortie est annoncée au 24 mars. Il s’agira du 23e album studio d’Eric Bibb, qui sort moins de deux ans après Dear America. Interviewé par Rolling Stone, le musicien explique : « J’ai façonné cet album, comme un recueil de nouvelles sur l’histoire de ce pays que j’aime tant, avec ses souffrances, ses espoirs mais aussi ses nombreuses zones d’ombre. »
Ridin’ est disponible en précommande
Mathieu David

Publié
Par
La nouvelle du décès de Jeff Beck est tombée mercredi soir. L’information a d’abord circulé mardi lorsque Patti Boyd l’a partagée sur Twitter, mais elle a été considérée comme un autre canular sur les réseaux sociaux. Tragiquement, c’était vrai. « Après avoir soudainement contracté une méningite bactérienne, il est décédé paisiblement hier », a déclaré sa famille dans un communiqué.
Beck a d’abord trouvé la célébrité en 1965 lorsqu’il a remplacé Eric Clapton dans les Yardbirds. Deux ans plus tard, le guitariste a formé le Jeff Beck Group avec le chanteur Rod Stewart et le bassiste Ron Wood. Cette formation n’a duré que deux ans, mais leur fusion unique de blues et de rock a ouvert la voie à Led Zeppelin et aux innombrables autres groupes qui ont suivi.

Rod Stewart est devenu un nom incontournable dans les années 1970 grâce aux Faces et à sa carrière solo, mais il n’a jamais totalement perdu le contact avec Beck. En 1984, Beck a joué de la guitare sur le tube de Stewart « Infatuation ». L’année suivante, ils s’associent pour enregistrer une reprise de « People Get Ready » de Curtis Mayfield. Ils ont également tenté de faire une tournée ensemble, mais cela ne s’est pas très bien passé.

« Le problème, dès le départ, c’est qu’il était évident que Jeff devait jouer un rôle de second plan, ce qu’il détesterait à coup sûr, même s’il était grassement rémunéré, écrit Stewart dans ses mémoires. La tournée était prévue pour 74 dates sur quatre mois. Dans les coulisses, beaucoup de gens disaient : “C’est fichu, il ne tiendra pas deux concerts”. Mais ils avaient tous tort. Il a tenu trois concerts. Et puis il est parti, en disant que le public était composé uniquement de femmes au foyer, ce qui était un peu grossier de la part de cette vieille canaille ».
Cela semblait être la fin de leur histoire jusqu’en 2009, lorsque Stewart est monté sur scène à la fin d’un spectacle solo de Beck au El Rey Theater de Los Angeles pour jouer « People Get Ready » et « I Ain’t Superstitious ». Dans la foulée, ils ont tous deux parlé à la presse d’un éventuel disque de blues en collaboration, mais cela ne s’est jamais concrétisé.

En 2018, Stewart a déclaré à Rolling Stone qu’il espérait toujours trouver un moyen de se réunir avec Beck sur disque. « Ma voix et sa guitare vont divinement bien ensemble, a-t-il déclaré. Ce serait une chose formidable à faire. Nous avons essayé une fois, mais nous n’avons pas réussi à nous entendre… je veux dire, un sérieux choc d’égos, mais vous savez, il ne faut jamais dire jamais. Je sais que c’est un cliché, mais vraiment, je suis prêt à le faire s’il est prêt à le faire. Le problème est que nous voulons tous les deux produire. C’est ça le truc. »

L’année suivante, ils annoncent un concert spécial et unique au Hollywood Bowl. Stewart et son groupe solo commencent par jouer une longue série de tubes, et Beck sort pour un rappel prolongé comprenant leurs premières interprétations de « Morning Dew », « Rock My Plimsoul » et « Blues De Luxe » depuis juillet 1969. Ils ont également fait revivre « People Get Ready » et « I Ain’t Superstitious ».
Les deux icônes n’auront plus jamais l’occasion de se réunir pour un album, mais au moins ont-ils réussi à jouer ce dernier concert. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo tournée par les fans, la voix de Stewart et la guitare de Beck vont en effet « divinement bien ensemble ».
 
Andy Greene
Traduit par la rédaction

Publié
Par
ATTENTION : L’accès à l’Hebdo a changé !
50 ans plus tard, John Fogerty obtient le catalogue de Creedence ... - Rolling Stone Magazine
Hebdo Apple
Hebdo Google Play
Hebdo ordinateur
Rolling Stone Hebdo

Publié
Par
Lisa Marie Presley, fille unique d’Elvis Presley et chanteuse, est décédée jeudi à l’âge de 54 ans.
« C’est le cœur lourd que je dois partager la nouvelle dévastatrice que ma fille Lisa Marie nous a quittés, a déclaré sa mère, Priscilla Presley, dans un communiqué, selon l’Associated Press. Elle était la femme la plus passionnée, forte et aimante que j’ai jamais connue ».
L’annonce survient quelques heures seulement après que sa mère a confirmé qu’elle avait été transférée dans un hôpital après avoir subi un arrêt cardiaque à son domicile de Calabasas, a confirmé le service d’incendie du comté de Los Angeles à Rolling Stone. Selon TMZ, les ambulanciers ont pratiqué un massage cardiaque sur elle à leur arrivée sur les lieux. Son pouls est revenu et elle a été transportée pour recevoir des soins médicaux supplémentaires. Quelques jours avant l’incident, Lisa Presley a assisté aux Golden Globes aux côtés de sa mère, Priscilla. Lors de la cérémonie, Austin Butler, qui a interprété Elvis dans le biopic sur le musicien, a reçu le Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique. « Lisa Marie, Priscilla, je vous aime pour toujours », a déclaré Butler lors de son discours de remerciement. Lisa Marie était le seul enfant d’Elvis.
Née le 1er février 1968 à Memphis, dans le Tennessee, neuf mois après le mariage d’Elvis et Priscilla, Lisa Marie a été élevée dans la région jusqu’à l’âge de quatre ans et a déménagé à Los Angeles avec sa mère après le divorce de ses parents en 1973. Fille de l’un des artistes les plus célèbres de l’histoire, Lisa Presley s’est forgée sa propre carrière musicale. Elle a sorti trois albums : To Whom It May Concern en 2003, qui a été certifié or pour plus de 500 000 unités vendues aux États-Unis, So What en 2005 et Storm & Grace en 2012. Tout au long de son œuvre, elle a rendu hommage à un homme dont le style et le ton trouvent toujours un écho dans le paysage sonore américain.
Sur son dernier album, Storm and Grace, une collection brute de country, folk et blues, elle embrasse ses racines du Sud et son nom de famille. L’année de la sortie de l’album, elle a discuté avec Rolling Stone de la recherche de ses racines au fur et à mesure qu’elle prenait de l’âge. « Je me sens toujours un peu comme si j’avais besoin de me battre et de donner des coups, je ne sais pas pourquoi. Mais tout ce que j’ai fini par faire dans le passé en essayant de faire autre chose, c’est me prendre les pieds dans le tapis, a-t-elle confié à Rolling Stone. C’était toujours contre moi-même et pour me faire du mal, même si je pensais que je me battais contre d’autres personnes. Je devais passer par ces phases, je l’ai fait. Donc après, oui, je ne fais plus ça ».
En 1988, elle a épousé le musicien Danny Keough. Le couple se sépare au bout de six ans et a deux enfants, dont l’actrice Riley Keough et Benjamin Keough, qui s’est suicidé en 2020 à l’âge de 27 ans. Dans un texte écrit pour People en août 2022, elle a expliqué qu’elle se sentait « détruite » après sa mort : « Ma vie et celle de mes trois filles, telles que nous les connaissions, ont été complètement détruites par sa mort. Nous vivons là-dedans chaque jour ».
Elle a été mariée à Michael Jackson de 1994 à 1996. Souvent décrite comme la fille du roi du rock’n’roll qui a épousé le roi de la pop, leur relation a été scrutée par les tabloïds et les médias. Deux ans après la fin de son mariage avec Jackson, Lisa Marie a épousé l’acteur Nicholas Cage le jour du 25e anniversaire de la mort d’Elvis lors d’une cérémonie à Hawaï. Moins de quatre mois après leur mariage, le couple annonce qu’il se sépare.
Son quatrième mariage était avec Michael Lockwood, avec qui elle a eu des filles jumelles, Finley Lockwood et Harper Lockwood. Ils ont divorcé en 2021.
L’héritage considérable de son père fait partie intégrante de sa vie. Dans une interview accordée en 2003 à Rolling Stone après la sortie de son premier album, To Whom It May Concern, Presley se souvenait de s’être cachée, enfant, pour écouter de la musique ou chanter devant le miroir. « Mon père m’attrapait, a-t-elle déclaré. Je suis sûre que ça l’amusait. Il me mettait sur la table basse devant tout le monde et me faisait chanter. »
En 2018, elle a chanté un duo « virtuel » avec son père sur la chanson titre de sa compilation posthume de chansons gospel, Where No One Stands Alone. « C’était une expérience très puissante et émouvante de chanter avec mon père, a écrit Lisa Marie dans ses notes pour l’album. Les paroles me parlent et touchent mon âme. Je suis certaine que les paroles ont parlé à mon père de la même manière. »
Bien que Lisa Marie ait grandi sur la côte ouest, elle rendait régulièrement visite à Elvis à Graceland. Son premier single, « Lights Out », reflète ces souvenirs : « Je pleurais chaque fois que je te quittais, et puis je ne voulais pas te voir. . . . Je garde toujours ma montre avec deux heures de retard. » C’est une habitude qui s’est transportée dans sa vie quotidienne, et Lisa Marie a réglé sa montre à l’heure du Tennessee pendant des années après la mort de son père.
 
Thomás Mier
Traduit par la rédaction

Toujours aussi prolifiques, Circa Waves dévoilent Never Going Under. Un cinquième album rythmé, varié et maîtrisé. “Un instantané de la…
A l’occasion de la réédition de Jim Morrison – Derniers jours à Paris de Hervé Muller, replongez dans la tragique…
Entouré d’une équipe de choix, Iggy Pop continue de s’éclater et de ferrailler tous azimuts avec l’album Every Loser. Sur…
Les 100 meilleurs batteurs de tous les temps
Interview culte – AC/DC : Rencontre avec Angus Young
Comment Led Zeppelin s’est formé
Plongez aux origines du White Album des Beatles
Elton John : sa vie en dix chansons
27 décembre 1969 : Led Zeppelin II n°1 aux États-Unis
10 anecdotes sur « Nevermind » de Nirvana
Billy Gibbons : ma vie en 15 chansons
S’Inscrire à la Newsletter
© Copyright Rolling Stone France 2022. Rolling Stone est un magazine édité par RS FRANCE SAS sous licence de Rolling Stone, LLC, filiale de Penske Corporation

source

https://seo-consult.fr/page/communiquer-en-exprimant-ses-besoins-et-en-controlant-ses-emotions

A propos de l'auteur

Avatar de Backlink pro
Backlink pro

Ajouter un commentaire

Backlink pro

Avatar de Backlink pro

Prenez contact avec nous

Les backlinks sont des liens d'autres sites web vers votre site web. Ils aident les internautes à trouver votre site et leur permettent de trouver plus facilement les informations qu'ils recherchent. Plus votre site Web possède de liens retour, plus les internautes sont susceptibles de le visiter.

Contact

Map for 12 rue lakanal 75015 PARIS FRANCE